Le musée en images

Exposition permanente

ligne rouge verticale

Le musée vous ouvre ses collections composées de métiers à tisser, d’objets de la vie courantes des tisserands, d’histoires et de témoignages qui forment une véritable culture du tissage de la soie.

Imaginez, au travers de cette exposition permanente, la vie et les métiers de ces paysans-tisseurs du Bas-Dauphiné et remontez le fil de l’histoire de la soie. Industrie florissante qui faisait vivre le bassin dauphinois depuis le XVIIIe siècle, les métiers Jacquard et autres imposants métiers mécaniques racontent les étapes du tissage dans une ambiance d’autrefois.

Admirez la confection d’étoffes prestigieuses grâce aux démonstrations et approchez la complexité des chaines et trames aux couleurs chatoyantes.

L'histoire du tissage et de la soie

Suivez les étapes de la métamorphose du ver à soie.
Du papillon Bombyx au dévidage des cocons découvert en  -2640 par la princesse Si Ling Shi.
Les routes de la soie vous emmeneront sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon, pour terminer votre voyage dans les ateliers du bas Dauphiné.

La préparation du fil

Les flottes de soie grège sont dévidées, moulinées puis décreusées…
L’ourdissage et le canetage sont les opérations qui permettent d’ordonner les fils de chaîne et  les fils de trame du futur ouvrage, avant de les envoyer au métier.

Le tissage sur métiers à bras

La « Fabrique de Soierie » est implantée à Lyon de puis le XVIeme Siècle.
Suite aux insurrections des tisseurs en 1831 et 1834, la répression est sanglante.
Encouragés par les fabricants, chacun installe un métier à tisser dans sa ferme du bas Dauphiné.

Le tissage sur métiers à bras

La « Fabrique de Soierie » est implantée à Lyon de puis le XVIeme Siècle.
Suite aux insurrections des tisseurs en 1831 et 1834, la répression est sanglante.
Encouragés par les fabricants, chacun installe un métier à tisser dans sa ferme du bas Dauphiné.

L'histoire du tissage et de la soie

Suivez les étapes de la métamorphose du ver à soie.
Du papillon Bombyx au dévidage des cocons découvert en  -2640 par la princesse Si Ling Shi.
Les routes de la soie vous emmeneront sur les pentes de la Croix Rousse à Lyon, pour terminer votre voyage dans les ateliers du bas Dauphiné.

La préparation du fil

Les flottes de soie grège sont dévidées, moulinées puis décreusées…
L’ourdissage et le canetage sont les opérations qui permettent d’ordonner les fils de chaîne et  les fils de trame du futur ouvrage, avant de les envoyer au métier.

Exposition temporaire

ligne rouge verticale

Les expositions temporaires du Musée du Tisserand à La Batie-Montgascon vous emportent à chaque nouvel évènement dans des univers enrichissants.

Expérience immersive et mémorable, les expositions temporaires apportent un réel atout contemporain à l’univers du musée. C’est à côté des précieuses collections réunies que les expositions temporaires s’installent pour votre plus grand plaisir.

Du 27 mars au 27 juillet
Sophie DODY  vous donne rendez-vous au Musée du Tisserand Dauphinois, pour une rétrospective des oeuvres de son papa Henri et de ses oeuvres personnelles

Circuits touristiques

ligne rouge verticale

Longtemps surnommé « Croix-Rousse du Bas-Dauphiné », le village de La Bâtie-Montgascon est au cœur d’une richesse régionale et patrimoniale marquée par l’activité industrielle et textile.

Trois circuits touristiques sont ouverts, aménagés et entretenus pour le public. Le premier est un sentier Nature pour plonger au cœur de paysages préservés et des écosystèmes fascinants de notre région. Le second est un parcours patrimonial qui vous fera apprécier des ruelles chargées d’histoire, les monuments emblématiques et les trésors architecturaux. Enfin, le dernier circuit regroupe des chemins de soie, circuits de visite du patrimoine textile autour de ses industries et de ses empreintes laissées aux environs.

Le sentier nature

Patrimoine naturel de la Bâtie-Montgascon

Depuis la place du village, partez en balade à la rencontre de la faune, de la flore et de l’histoire locale. Vous découvrirez sur un parcours balisé d’environ 5 km aux paysages variés (plaine, bois, marais…), 16 bornes et 4 panneaux thématiques. Ainsi, selon la saison, laissez aller votre âme de botaniste ou de poète et initiez-vous à l’environnement naturel et vivant du Nord-Dauphiné. Le livret du Sentier Nature en vente au Musée du Tisserand Dauphinois au tarif de 3€.

– Non accessible en fauteuil roulant

– Distance : 5 km

– Dénivellation positive : 10 m

– Niveau vert – Facile

– Type d’itinéraire : Boucle

– Passages délicats : Attention lorsque vous traversez ou vous longez la D145 sur 200m environ

– Nature du terrain : Terre, Revêtement dur (goudron, ciment, plancher)

– Animaux acceptés

Au fil de la Bâtie-Montgascon

Patrimoine public, rural industriel et historique de la Bâtie-Montgascon

Ce circuit pédestre et patrimonial vous fera découvrir pendant 1h30 / 2h, l’histoire du bâti industriel et le patrimoine rural de ce village dauphinois marqué en profondeur par des siècles de tissage de la soie. Vous pourrez explorer différents types de patrimoine et en apprendre davantage sur de célèbres personnages bâtiolans.

– Accessible en fauteuil roulant avec aide, Accessible en fauteuil roulant en autonomie

– Tout public

– Distance : 6 km

– Type d’itinéraire : Boucle

– Nature du terrain : Non adapté aux poussettes

– Animaux acceptés

Chemins de Soie

Patrimoine industriel de Fitilieu, La Bâtie-Montgascon, Les Abrets et Saint-André-le-gaz

Ce circuit départemental regroupe 5 itinéraires urbains pour découvrir Les Abrets, La Bâtie-Montgascon, Corbelin, Saint-André-le-Gaz et Fitilieu. Retrouvez l’âme des tisserands, paysans-tisseurs qui ont façonné ce patrimoine textile et ces paysages.

– Corbelin – circuit « Cité de la soie » – 2,2km
– La Bâtie-Montgascon – circuit « Terre de soie » – 2,6km
– Les Abrets – circuit « Histoire de soie » – 3km
– Saint-André-le-Gaz – circuit « Richesse de soie » – 6,5km
– Fitilieu – circuit « De soie et de nylon » – 11km

Info

Musée fermé ce dimanche 23 juin 2024